11/01/2013

La question du mariage pour tous cache un problème fondamental !

 

A propos du problème du mariage des homosexuels/elles … Quelle est l’attitude « positive »  (au 1er ou au 2ième degré) ? !

 Les personnes concernées (Le masculin neutre sera employé) penseront qu’il est plus que temps d’agir ! OUI !

MAIS ! En prenant un peu de recul, pour l’historien, tout ne semble-t-il pas programmé ?  La prochaine Ère ne serait-elle pas  en gestation ? !

**Parce qu’on a déjà pu observer que « Tout change parce que rien ne change » (V. J.-F. Kahn), ne serait-il pas plus « positif » d’inviter les gens à manifester en faveur des Boutin, Barjot et Cie, Eglises, de manière à essayer de bloquer toute évolution ? !

 

1    2005 n’a-t-il pas prouvé que nous étions des êtres « fractals » (Répétitifs, incapables d’évoluer mentalement), s’inscrivant parfaitement dans lois de l’évolution de Darwin par mutation, c. à d. dans la discontinuité ? !

Depuis 2005, ne sait-on pas que le génome de l’homo dit sapiens (Sage !) se différencie de celui du chimpanzé d’environ 1 % (En 2012, une étude comparative avec le bonobo a aboutit à une différence de 1,30 %) ? !

*** Qui oserait affirmer qu’une sorte de « bonobo boosté » est un « homme créé à l’image de Dieu » (Genèse Ch. 9.6) ? !

 Et pourtant, les croyants et rationalistes (Pour qui « l’homme est un dieu en devenir », c. à d. la parabole chrétienne symétrisée ; le système binaire ou cartésien a remplacé de dualisme …) n’ont-ils pas « communié » dans l’Eglise de l’obscurantisme, le temps de condamner et d’enterrer dans un silence assourdissant ce bilan de « 1 % » insupportable ? !

 

            N’EST-IL PAS CLAIR QUE TOUT EST DORÉNAVANT JOUÉ ? !

 

-Comme sur le Titanic, nous fonçons t. p. vite, mettons t. p. d’innovations sur le marché sans respecter vraiment le « principe de précaution » … et, de toutes les façons, même si on décidait de freiner (V. les écolos !), on ne peut pas changer la trajectoire et la vitesse d’un navire sur un simple ordre !

 

On a démontré, il y a quelques années que la « matière blanche » (Environ 80 %) qui entourait la « matière grise » du cerveau et qui semblait subalterne, inutile était en fait indispensable, servait de régulateur. En 2012, un constat identique s’appliqua à propos des 90 % d’ADN « poubelle » parce que « non codant » !

-Même si les pollutions et les affrontements religieux ne saccageaient pas l’ensemble, une société vivant t. p. à « flux tendu » est à la merci d’un blocage des réseaux de distribution, défie le fonctionnement de la Nature !

 

Il faut savoir aussi :

- qu’il suffit qu’une éruption solaire hors-norme se déclenche pour que tous les circuits et logiciels électroniques informatiques grillent … ;

- que les USA viennent d’expérimenter avec succès la bombe EMP !(V. sur Internet : « La menace de la Bombe EMP » Qu'est-ce que la bombe EMP ou E-bombe ? il s'agit d'un engin destiné à saturer l'environnement d'ondes électromagnétiques de toutes longueurs d'ondes pour détruire de façon définitive les composants électroniques de tout ordinateur ou système électronique, supports de communications, lignes électriques ou téléphoniques dans sa zone d'action …)

 

2) Notre civilisation, au 21ième siècle, est toujours religieuse et s’oppose à la stricte RÉALITÉ !

N’est-il pas évident que tous les « croyants » ne peuvent « croire » que ce qui les a conditionné …, notamment les diverses instillations … pendant la prime enfance … ? !

(Il est vrai aussi que cet état mental permet de justifier le mode de fonctionnement de la planète !)

Ne faut-il pas s’attendre à ce que, la crise s’amplifiant « toujours plus » (t. p.), les intégrismes de tous les bords s’enflamment et dévastent tout.

 

Sans parler de l’islamisme, une Boutin, par exemple, si on se rappelle de sa tête à la TV quand elle a débarqué sur le plateau pour insulter et condamner Me Chantal Sébire, si on tient compte de son apparition en tant que « bombe atomique » sur pattes, si on se souvient de son espèce de racket de 800 000 euros alors qu’elle a contribué à faire perdre l’UMP …, ne pourrait-elle pas initier une nouvelle guerre religieuse au nom de son Dieu ? !

3)    AU CAS OÙ des catholiques (Donc dépendant du Pape et des Eglises …) auraient subitement un instant de lucidité,  l’article du vendredi 11 janvier 2013 par Raoul Marc Jennar Altermonde-sans-frontières : « Pas de charia judéo-chrétienne ! » est plus qu’éclairant, que démystifiant !

La Bible indique à de multiples reprises que le mariage est l’union d’un homme et d’une femme. Il en va de même du Coran. Mais qui accepterait, en France, que le Coran s’impose à tous ? Alors qu’il se trouve des gens qui entendent imposer la Bible à tous.

En vertu de quel principe juridique, un texte religieux – celui-là ou tout autre – ferait-il autorité pour toute une société ? La Bible légitime l’esclavage (Exode, 21), elle punit de mort celui qui travaille le jour du sabbat (Exode, 35,2), elle prescrit la peine de mort (Mt, 5, 21-22 ; Paul, Rm, 13, 4), elle impose la soumission de la femme (Épitre, 5, 22-24),elle justifie la torture dans les termes et les circonstances mêmes par lesquels certains la justifient aujourd’hui (J. 11, 50), elle qualifie l’homosexualité d’abomination (Lévitique, 18, 22). Sans parler des multiples supplices, plus horribles les uns que les autres, mentionnés dans ce texte pour punir ceux qui ont déplu à dieu.

Le débat sur le mariage pour tous dissimule à peine la volonté des Églises d’imposer leurs conceptions à l’ensemble de la société. La menace religieuse n’est pas éteinte. Que du contraire ; elle persiste.

Pour s’en tenir à l’Europe, le délit de blasphème continue d’exister dans la législation d’un grand nombre d’États : Allemagne, Autriche, Danemark, Espagne, France (pour l’Alsace–Moselle où s’applique les articles 166 et 167 du Code pénal allemand), Finlande, Grèce, Irlande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Suède, Suisse. Le catholicisme est la religion d’État de Malte. Dans plusieurs pays de l’UE, les Droits des femmes (égalité avec l’homme, contraception, avortement) sont soumis à de nombreuses restrictions ou interdits du fait des Églises. À Varsovie, le 27 juillet 2000, la Cour suprême a décrété que le Droit canon est supérieur au Droit civil polonais.

Il importe de garder à l’esprit l’essentiel.

Les religions du Livre ont engendré toutes les trois des pratiques qui nient la dignité qui est en chaque être humain.

À commencer par l’inégalité entre l’homme et la femme.

Et les châtiments corporels, en particulier la flagellation, l’amputation et la lapidation, furent des pratiques communes à ceux qui se réclamaient de la tradition judéo-chrétienne comme de la tradition islamique.

N’oublions pas que c’est l’Église catholique qui, la première au XIIème siècle, a érigé la torture en institution légale.

Et qu’au nom d’un dieu unique, les croyants se sont livrés tout au long des siècles aux pires crimes de masse.

Jusqu’il y a peu encore : plus de 200.000 morts entre 1991 et 1999, dans l’ex-Yougoslavie, dans des conditions d’une atrocité extrême. Au nom du Christ ou d’Allah. Même s’il y eut d’autres motivations dans ce conflit, l’antagonisme religieux était toujours présent, agressivement soutenu par les différentes Églises.

Il est une réalité historique incontestable qui se vérifie encore aujourd’hui : les religions du Livre ne s’imposent à tous que par la contrainte, jamais par la libre adhésion.

Lorsque l’adhésion à une religion est libre, elle ne concerne qu’une partie du peuple. Pas sa totalité. Il y a toujours des esprits libres, des infidèles. Pour s’imposer à tout un peuple, une religion a besoin de la contrainte.

La domination religieuse est consubstantielle de la domination politique. Le monothéisme porte en lui l’absolutisme.

Des siècles de guerres motivées par l’intolérance religieuse en attestent.

Aujourd’hui, l’alliance séculaire du trône et de l’autel ne se perpétue que dans la collaboration entre l’Église et la dictature.

Là où règne la liberté individuelle – qui n’est pas réductible localement en vertu d’un prétendu relativisme culturel ou juridique (les femmes d’Égypte et de Tunisie le clament à suffisance aujourd’hui) – là où il n’y a pas de religion d’État, les Églises perdent leur pouvoir absolu.

On en a eu la démonstration lors de la fin de la dictature en Espagne et au Portugal. Et ce qu’on observe en Iran ne fait que confirmer ce constat.

Nous sommes en France. Un pays qui a, certes, encore du chemin à parcourir pour mériter d’être qualifié de démocratie. Mais, heureusement, le pluralisme, la liberté d’opinion et la liberté d’expression sont des réalités. De plus, la Constitution affirme la laïcité de la République. Et la loi de 1905 consacre la séparation des Églises et de l’État.

Il est dès lors totalement exclu que les Églises, quelles qu’elles soient, dictent leurs dogmes à l’ensemble de la collectivité nationale. Ni la Torah, ni le Nouveau Testament, ni le Coran. Ces textes n’intéressent que ceux qui y adhèrent. Et eux seuls.

Et qu’on ne vienne pas invoquer la tradition judéo-chrétienne qui devrait s’imposer quasi naturellement à tous les Européens et aux Français en particulier au motif que pendant des siècles les peuples d’Europe ont eu à subir la dictature souvent sanglante de ceux qui se réclamaient de la Bible ! Car l’omniprésence arrogante des clochers catholiques ne peut faire oublier que la civilisation européenne, c’est aussi, et au moins autant sinon davantage, l’héritage des philosophes de l’Antiquité gréco-romaine et celui des penseurs du Siècle des Lumières.

Le mariage pour tous est l’aboutissement du principe d’égalité entre tous les humains. Il consacre une avancée des libertés individuelles. Il ne s’impose à personne. Il crée de nouveaux droits qui ne s’appliquent qu’à ceux qui veulent en user. Que ceux qui ont besoin pour vivre des contraintes d’un dogme se les appliquent à eux-mêmes et à eux seuls. Et ne privent pas de droits légitimes ceux qui ne pensent pas comme eux. L’obscurantisme religieux n’est pas une règle de droit applicable à tous.

jennar.fr

4)     En cerise sur le gâteau…

En 2013, on a découvert le gène de l’immortalité ! On entrevoit déjà l’immortalité !

Jusqu’alors, on s’était contenté de fantasmer … !

Qu’on réfléchisse -un peu plus sérieusement que d’habitude- sur ce que serait un « paradis » éternel ! Sur la notion de plaisir et bonheur éternels ! Sur la remise en question de la complexification du monde vivant via des mutations et la discontinuité alors que notre génome n’est que ce qu’il est (1 % de différence avec le chimpanzé ! ! !) Etc. ! ! !

A titre personnel, donc sans autre intérêt que …, je suis contre le mariage, pour des contrats limités dans le temps …

 De même je distingue l’amour du prochain (néocortical) de l’amour à deux (Sécrétion du cerveau des émotions) …

Xyzabcd ...

 

Les commentaires sont fermés.