Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

raisonnement - Page 5

  • Les homo sapiens ne sont-ils pas « toujours plus » dans l’impasse ?

    Ou : La vision de la vie ne dépend-elle pas du référentiel adopté, de la situation ? 

    Ou : Dommage qu’on ne cherche pas, ne s’inquiète pas de  l’avis des personnes qui sont en bas de l’échelle … !

    Ou : Apprend-on  suffisamment, en classe, aux enfants à raisonner « logiquement » ?

     

    (Le masculin neutre sera employé)

     

    En maths où l’on essaie de raisonner « logiquement », on apprend que :                                   

     - d’abord, chaque terme employé doit être bien défini ou avoir un sens univoque, universel ;   

     - ensuite, que tout est lié au référentiel choisi.

    Par ex., il existe plusieurs géométries (V. sur Internet la géométrie de Riemann, de Lobatchevski, etc.), de nombreuses règles de calcul (Si en base 10 ou usuelle : 1+1=2, en base 2, numérique, utilisée en informatique : 1+1=10 ...)

    N’est-il pas dommage et dommageable qu’en classe, l’élève, lorsqu’il argumente, ne soit pas  invité systématiquement à chercher et expliciter des angles de vues divergents ? 

    Cela ne favoriserait-il pas plus tard, à l’âge adulte, des communications plus ouvertes, des vrais dialogues et non pas des rapports de force ? 

    N’est-il pas clair que le regard sera fonction du statut social puisque les espaces et conditions de vie seront parfois beaucoup plus que distincts, les uns reposant précisément presque symétriquement sur les autres et réciproquement ? !

    M. Mélenchon, M. Besancenot, etc., ne commettent-ils pas  l’erreur fatale en oubliant que les conditionnements imprègnent les gens, quels qu’ils soient, en toute inconscience (Ou « À l’insu de leur plein gré » !) ? 

    Si la culture judéo-chrétienne, « toujours plus » (t. p.) obsolète, demeure en place et nous bloque t. p. …, l’offre t. p. habile de plaisirs commerciaux compensant passagèrement les manques, frustrations, stress, ressentis par le « cerveau des émotions » ne  nous conditionne-t-elle pas t. p. ? L’influence des médias, des jeux, des spectacles, n’est-elle pas t. p. envahissante ?

    Si tous les pauvres, les smicards, le peuple, pouvaient gagner plus facilement « leur pain quotidien », ne rejoindraient-ils pas et n’imiteraient-ils pas les dits « riches »  (En argent) ? ! Les bourgeois ? !

    Chez eux, n’est-ce pas la recherche des plaisirs du 1er degré  catalogués dans  le « cerveau des émotions » qui prime ? !  C. à d. l’apparence, les signes extérieurs, les voyages, encore les voitures, les coins ou les lieux, voire les cercles de rencontre des privilégiés, etc. ? !

    Pour le moment, donc, les gouvernements n’ont « rien » à craindre ! Mais !

    Lorsque l’horizon sera suffisamment ou indéniablement bouché, lorsque les plus démunis n’auront plus « rien à perdre », décideront-ils de mourir tous ensemble d’inanition sans bouger ? !

    Personnellement, retraité de l’E. (Prof de collège, 68 ans), n’ayant pas dû rencontrer des problèmes majeurs d’installation, d’emprunts, de travail, je mesure la chance d’être né dans le bon créneau. Je me verrais très mal recommencer une seconde vie ! Pourtant, les naissances sont indispensables pour que la prochaine ère puisse éclore et s’épanouir dès la fin de cette civilisation religieuse totalement sclérosée, se précipitant vers le suicide collectif par overdose de « t. p. » ! Les États ne prêchent-ils pas t. p. la croissance parce que t. p. endettés et en occultant soigneusement les effets délétères des pollutions qui suivront au même rythme infernal (Globalement, en y intégrant les pays émergents, la Chine, etc.)

    *J’invite les homo sapiens à emprunter symboliquement quelques minutes la peau d’une jeune femme exploitée, née dans la détresse et la souffrance par intermittence, très intelligente, néocorticale (Et non pas émotionnelle !), mûre avant l’âge, se retrouvant à la rue et obligée de se prostituer pour survivre puisqu’ayant décidé de ne pas se suicider de suite …

    Ce cas serait-il exceptionnel, hors norme, non significatif, sans intérêt ? Ou le contraire ? !

    **Ce scénario imaginé en tant qu’exercice de réflexion, ne serait-il pas plus qu’éclairant, que démystifiant ?  N’ouvrirait-il pas la possibilité de sortir des ornières habituelles, de saisir un tout petit peu ce que peuvent penser les plus exploités et victimes ? !

    ***Là et seulement là, n’est-on pas en position pour philosopher réellement ? Pour parler sans tricher du vécu ? Pour s’écarter de la puissance de l’instinct de survie du cerveau reptilien qui fait croire automatiquement que « La vie est belle » ? Pour prendre du recul par rapport aux fantasmes et délires provoqués par la trop forte imbibition des lectures et idéalismes de chambre ?

    ****La période de l’acte sexuel ne serait-elle pas celle qui permettrait de connaître le mieux la seconde personne ? Ne serait-elle pas toujours tabou ? ! Fournirait-elle le thème de  x bouquins best-sellers ? !  (Et non pas de livres X … !)

    Serait-ce absurde de tisser une relation entre ce vide analytique et les 75 000 viols (environ) enregistrés annuellement en France parmi les ~ 190 000 tentatives (Dont 1/3 dans le milieu des proches), le décès d’une femme tous les 3 jours suite à des violences conjugales ? ! (Les statistiques ne sont pas entreprises partout, of course !). Les affaires Marie Trintignant et Bertrand Cantat, DSK, devraient-elles être rangées dans une rubrique spécifique ? !  ? ! La connaissance d’abord et ensuite la maîtrise du cerveau des émotions ne rentreraient-elles pas en compte ? !                                                   

    ***** Le destin de la France n’aurait-il pas été perturbé par ces histoires « de cul » ? ! Les politiques de DSK  (S’il avait été élu si … !) et Hollande auraient-elles été semblables ? !

    Dans ce domaine, la prostituée n’en sait-elle pas plus que nous ? ! Si elle prenait le temps de se consacrer à une étude sur les comportements, ne bouleverserait-elle pas toute la catégorisation en vigueur ? ! Ne remettrait-elle pas tout en cause ? !

    N’évoquons pas ici des personnes moins chanceuses sur le plan mental, remplies de haine, ne se contrôlant pas … Ni des milliards de femmes de continents voisins qui sont à la merci de machos ou mâles pur jus, c. à d. éduqués selon la tradition pour le devenir (Selon une religion) !

    Dans ce contexte de l’authenticité de la « Rue », la Société « Toujours plus » n’apparaîtrait-elle pas soudainement sans ses costumes de scène ou de cirque, ses fanfreluches, défroquée, nue, comme un véritable système pyramidal à la Madoff édifié  sur du vent, des mots, sur (Redite !) « La peur de la mort » … ? !

    L’enterrement, en 2005, dans un silence assourdissant, du bilan d’une évaluation comparative de notre génome et de celui du chimpanzé ne prouverait-il pas incontestablement notre état d’esprit figé ou « fractal » ? !

    Le « 1 % » de différence a été jugé inconcevable par des homo sapiens qui se sont décrétés depuis des millénaires des « hommes ». Et « L’homme a été créé à l’image de Dieu » est la parabole fondamentale du recueil de contes et légendes qui s’est transformé en guide de la religion chrétienne sous le nom : Bible ! ! ! Et les rationalistes ont cru suffisant d’inverser la formule en annonçant au 18ième siècle que « L’homme est un dieu en devenir » (Le D ayant perdu sa noblesse et étant réduit au d !). Etant fractals, ne sont-ils pas les inspirateurs de la politique t. p. en avant » vers la construction du « paradis terrestre » ? ! (Les pollutions étant probablement secondaires, étant donné que le dit homme, par essence,  est capable de se vaincre n’importe quel obstacle !). La recherche de la croissance t. p. … est-elle abandonnée ? !

    En passant, en 2012, la différence avec le bonobo a été établie à 1,3 % !)

    Bien sûr, nous ne sommes pas des « bonobos boostés » mais, en filigrane, les suprématies du cerveau reptilien et de cerveau des émotions ne sont-elles pas flagrantes et d’autant plus qu’elles sont refoulées, voire niées par les religions !

     

    Les religions et leurs concepts archaïques ne seraient-ils pas responsables tous azimuts de notre blocage mental, de notre répétitivité, de notre caractéristique fractale ? ! À moins que la prétendue cause ne fût que  la conséquence ! Mais cela n’aurait aucune importance ! Ne tournerions pas t. p. vite sur un cercle vicieux … qu’on confondrait avec un labyrinthe ? ! Ou comme les écureuils dans leurs boîtes cylindriques ? !  

    Que la sexualité soit encore taboue, de par la volonté des religions, encore une sorte de mystère intime au 21ième siècle, etc., ne serait-ce pas déjà l’indice suffisant pour disqualifier absolument ce mode de pseudo cogitation en rond, plus que fermée, stérile …

    En 2012, le fait qu’un ouvrage présenté comme un porno soft ou de la ménagère « Cinquante nuances de Grey » ait eu un succès énorme dans les Îles britanniques, aux USA, soit en train de se vendre t. p. en France, cela ne serait qu’anecdotique ? !

    Si cette illustration ne plaisait pas, ne nous mordrions-nous pas t. p. la queue ? ! Ou La boucle ne serait-elle pas en train de t. p. se refermer ? ! Ou ne serions-nous pas en fin de cycle ? ! Et accuser uniquement les religions ne serait-il pas identifier l’arbre à la forêt ? !

    Est-ce que, par ex., l’existence en Russie n’est-elle pas encore un enfer ? (On pourra juste répliquer : Moins qu’au 19ième et 20ième siècles ! Etc. !

    En prolongement des deux remarques du début …, une question : En sera-t-il toujours ainsi ? !

    Dans notre époque du t. p. de travestissement, ne se contente-t-on pas de jouer au malin, à l’averti, au branché, en effectuant des séries de jolies pirouettes clamant joyeusement le futur et indispensable changement de cap ? !  De manière à continuer à reculer pour soi-disant prendre plus d’élan !

    Les spécialistes ne sont-ils pas contraints dans ce paysage haut en relief et fantaisies diverses, voire les plus folles, de se borner à enregistrer, comme les volcanologues, l’augmentation des signes précurseurs d’une éruption prévisible ? !

    Tous les discours ronflants ne sont-ils pas du « baratin », des variations de littérature, des histoires pour donner le change, pour éviter de faire  apparaître ce que nous sommes vraiment ? ! De nous avouer des choses que nous éprouvons, pendant les rares instants de lucidité, amèrement avant de les repousser sans fin par tous les moyens (Tel « Cachez ce sein que je ne saurais voir) ? !

    Voir plus d’explications via la psychanalyse ! Et surtout attendre l’arrivée de l’Ère prochaine (Avant la fin du siècle !) (V.par ex. sur Internet « Les arbres de l’évolution » ! ! !) Ne serait-il pas plus que temps ? !

    A chacun son cinéma ou mise en scène et sa conclusion … selon ses désirs !

    Xyzabcd ...

     

  • Les soi-disant philosophes et scientifiques ne sont-ils pas complices du Système "Toujours plus " (T. p.) ? !

     

     

    Ne se contentent-ils/elles pas de bien vivre dans l’Establishment ou, tout au moins, de ne pas bousculer les normes qui les consacrent ? !

    (Le masculin sera employé)

    Ne rencontrent-ils pas plus que quiconque les faiblesses cachées des raisonnements ?            En conséquence, pourquoi n’ont-ils pas demandé l’introduction dans les programmes scolaires, dès le primaire, de certaines mesures ou précautions nécessaires pour éviter tout une catégorie d’erreurs usuelles ?

    Par exemple, pourquoi n’y propose-t-on pas le problème des  6 allumettes ?

    Cet exercice consiste à poser 6 allumettes sur la table (Ou à représenter 6 segments de même longueur sur une feuille de cahier) et, ensuite, à construire 4 triangles équilatéraux ayant pour côtés ces 6 allumettes (entières) ou segments.

     Les élèves auront tendance à travailler sur la table, donc à se placer dans un espace de dimension 2 (Le plan) … Ils échoueront …

     Il conviendra alors de leur expliquer et prouver simultanément  qu’une situation ingérable ou sans solution à un certain niveau de la pensée peut parfois trouver une solution en se plaçant d’un autre point de vue ou dans une autre optique (Plus riche, élaborée, complexe) …

    En élargissant l’angle de vision ou d’interprétation de la réalité, en osant imaginer la notion d’épaisseur ou de hauteur ou de relief, donc la dimension 3, ils découvriront que la pyramide triangulaire satisfait la recherche !

    ***La prise de conscience de l’importance de la notion de dimension d’un objet mais surtout d’une pensée, d’une réflexion, d’un raisonnement ne leur ferait-elle pas saisir qu’il ne s’agit pas de réfléchir sans commencer par se situer si on désire aboutir aux meilleurs résultats ? !

    Très souvent, voire en permanence, sans en avoir « conscience », ne se limite-t-on pas  ou n’est-on pas limité par notre cerveau assez rudimentaire (On sait maintenant que notre génome se différencie de celui du chimpanzé d’environ 1 % ! Donc que nous ne sommes pas créés à l’image de Dieu !) … Nos raisonnements ne volent-ils pas bas, parfois même beaucoup trop bas … Exactement comme les gosses qui demeurent collés sur leur feuille de papier ou table plane … ? !

    *** Cette première suggestion est a priori assez caricaturale, grossière, adressée aux enfants !  «Trop  élémentaire, mon cher Watson ! »

    BEN OUI ! LA PREUVE !

    Franchement, comment catalogueriez-vous des personnes qui assistent constamment au « changement » des heures, des situations (Sans même évoquer celui qui oblige à reprendre de l’air tous les x secondes, à s’alimenter, boire, dormir, etc.), du soleil, etc., et qui n’ont absolument pas « conscience » que la vie est structurée par une série de « cycles » ? !

    Qui ne réfléchiraient qu’en imaginant des droites croissant et continument et jusqu’à l’infini ? ! Qui iraient même à rêver de devenir immortelles ? !

    N’en connaîtriez-vous pas ? ! Et si oui, comment les considériez-vous ? !

    C. Q. F. D. ? !

    A signaler qu’Yves Coppens a évalué en 2010 que le nombre total des naissances devait s’élever à environ 80 milliards, que Michel de Pracontal est allé (me semble-t-il) jusque 106 milliards !

    Si la notion de « cycle » était assimilée, la priorité ne serait-elle pas l’aménagement au mieux de chaque phase du séjour terrestre, notamment de la vieillesse et de la mort (L’entrée vers l’après vie !) ? !

    La « qualité » humaine ne serait-elle pas privilégiée par rapport à la quantité, à la durée matérielle, minérale ? !

    Pour terminer, une autre remarque, à première vue de bon sens, pourrait se formuler : « Les animaux ne vivent-ils pas un peu comme nous ? » 

    Effectivement, sauf que la phrase correcte serait :

    « Ne vivons-nous pas comme les animaux ? » 

    La réponse objective est facile : les animaux ne sont pas dotés d’un « néocortex » ! (La composante du cerveau humain qui anticipe, imagine, analyse, abstrait, symbolise, etc. !)

    Les mammifères ne profitent que de deux éléments : le cerveau mammalien ou limbique ou des émotions et le cerveau reptilien …

    Et les reptiles, d’un seul effecteur (le primitif) qui gère l’instinct de survie, la reproduction …

    A noter que la moindre cellule vivante suit le « principe d’homéostasie » dont la fonction est la maintenance en vie …

    (Tous les sujets abordés se retrouvent plus détaillés sur Internet …)

    Bonne continuation

    On prête à Lao-Tseu « L’homme qui parle ne sait pas, l’homme qui sait ne parle pas »

    Je suis assez d’accord avec lui … Il me semble que « Peu importe », vu de l’Après vie.

    Mais, par ex. la lecture des bouquins de Henri Laborit m’a beaucoup apporté. Ce que je raconte aujourd’hui, c’est ce qu’il m’a permis de déchiffrer … D’où une envie de transmission …

    Un autre détail amusant (En dehors de mes expériences …) : Dans certains hôpitaux, dès qu’une personne souffrant d’une brûlure se présente, on téléphone à un « coupeur de feu » alors que la plupart des scientifiques, en tout cas les rationalistes binaires qui ont participé à des émissions TV sur ce thème, persistent à crier au charlatanisme, à l’imposture ! ! !

    Etc. ! Tout le paranormal est aussi nié ! ! ! Ceci est « logique » puisque notre génome est celui qu’on sait depuis 2005 ! Et c’est précisément ce qui conduira à un changement d’ère !

    Xyzabcd …

    N. B. ce genre de compréhension … aurait aidé à dépasser la Société T. p. actuelle qui est en train de se révéler, via les pollutions, les retombées imprévues à moyen terme (La durée de l’observation du principe de précaution ne pouvant dépasser quelques années : « Time is money », les prédateurs profitant t. p. du no man’s judiciaire engendré par le laps de temps incompressible entre la mise sur le marché d’une nouveauté et la mise en place de lois garde-fous …), la détérioration du tissu social, t. p. délétère …

    Mais ledestin d’une civilisation religieuse ne peut-être l’éternité puisque opposée au principe évolutif … V. Darwin !

    J'ai conscience de me mettre en danger d'addiction au T. p. en rajoutant toujours des articles sur des thèmes plus ou moins analogues ……

     

  • Le principe de symétrie et l’homo sapiens (Dit homme) ! ! !

    Chez l’homo sapiens, si le néocortex est activé, c. à d. s’il prend la peine de réfléchir (vraiment !), d’abstraire, de ne pas se limiter à « Midi à sa porte », il prend conscience de l’omniprésence du « principe de symétrie » : Vie et mort, bien et mal, bon et mauvais, beau et laid, vont de pair. Leur sens exige l’existence de leur négation !

    Seule la proportion n’est pas systématiquement 50/50. Elle se rapproche plus de la règle 20/80 ou de la distribution de Pareto.


    Mais combien d’entre-nous ne se contentent pas d’éviter, d’essayer de rejeter, ce qui ne leur sied pas sans la curiosité de se poser des questions (néocorticales !) ? !


    Dans les ouvrages présentant le bouddhisme, l’image des deux faces intrinsèques d’une pièce de monnaie traditionnelle est utilisée !


    Dans cette optique plus intelligente, les saveurs de la vie, du bon, du délicieux, du moche, de l’horreur, etc., ne changent-elles pas de statut, voire de dimension ? !


    Au lieu d’apprécier comme un enfant le « + » ressenti -par le cerveau reptilien (ou primitif) qui gère l’instinct de survie ou de conservation, -par le cerveau des émotions qui est chargé (entre autres) de la quête du bien-être et des plaisirs basiques, on analyse, relativise ! On pénètre dans le monde des structures ! ! !

    Le sens de la liberté ou du libre-arbitre enfantin ne perd-il pas son caractère brut ? ! N’est-il pas  dérangé ? ! Confiné dans un champ d’application tout au moins nettement plus restreint ? !

    Plus et moins, gain et perte, victoire ou échec, ne perdent-ils pas leurs aspects antagoniques, belliqueux, agressifs, insupportables et « à détruire » ? !  Un peu comme la réaction « Cachez chez ce sein que je ne saurais voir » (Dans Tartuffe) qui exprime l’état d’une conscience bousculée par un éclair de lucidité ? !


    Le détachement prôné par le bouddhisme n’embrasse-t-il pas cette réalité complexe ? !  N’est-il pas une solution d’échappement à la dichotomie aussi intempestive que quasi permanente ? !


    A noter qu’une deuxième notion fondamentale et parente : « Le cycle » est totalement écartée ! La notion de symétrie différée ou/et temporelle, voisine de celles du cycle et des écosystèmes ne nous est-elle pas encore plus étrangère ? !


    Par ex., si on fête « l’anniversaire » de la naissance, on ne célèbre pas le fait que l’on vient de se rapprocher d’un an de la date d’accès à l’Après-vie ! (Ou de la fin du cycle !)
     En toute inconscience, on refuse cette image aussi réelle !


    Ne nous rendons-nous pas (plus que rarement !) compte que : -la mort est omniprésente, -la respiration de l’oxygène entraîne la mort de cette molécule ou plutôt la transformation de sa structure, -l’alimentation repose sur la mort d’organismes, -etc. ? !


    Depuis 2005, l’évaluation comparative de notre génome et de celui du chimpanzé a permis de  nous  identifier « objectivement ». La différence étant d’environ 1 %, que peut-on espérer ? !


    Nous préférons « naturellement », comme les singes, prendre de la hauteur (au 1er degré !) en cherchant à nous élever (ou nous réfugier) en nous accrochant et en escaladant les branches constituées par les bouts de droites idéales croissant continuellement vers l’infini (ou le ciel) définies par la géométrie euclidienne scolaire. (Euclide ~ -325, -265) !


    Si les croyant(e)s et les rationalistes sont a priori opposé(e)s, ils/elles sont des êtres « fractal(e)s » qui se sont rejoint(e)s en décidant à l’unanimité d’enterrer ce bilan sans aucun commentaire !

    En affinant un peu, on passe des premiers : « L’homme a été créé à l’image de Dieu » aux seconds, en inversant l’ordre : « L’homme est un dieu en devenir » (Le D étant réduit à d !). Ils se prolongent ! Le dualisme est devenu le système binaire, les deux paradis (le terrestre et celui du ciel) se rejoignent!


    Est-ce que bien connaître quelque chose est possible sans avoir analysé sa négation ou son éventuel symétrique ? !


    Est-ce qu’un animal qui ne se reconnaît pas dans un miroir est dans la pleine réalité ? !


    Mais peu importerait si l’on saisissait que la dite vie devrait s’intituler « Jeu de la vie » …


    N. B. Les animaux carnivores se mangent entre eux. Cette forme d’élimination s’intègre dans les écosystèmes. Si nous ne pratiquons pas la même méthode, toutefois, l’amour sélectif (A deux) n’implique-t-il pas la délivrance ou l’octroi de privilèges aux élu(e)s, donc ne suscite-t-il pas des injustices, des rancœurs, des désirs de vengeance, des conflits, voire des guerres qui occasionnent des morts en grand nombre, voire des génocides ? !  L’amour (en dehors de celui du « Prochain » d’essence néocorticale) échappe-t-il à la bivalence !


    Les rationalistes du 21ème siècle ne sont pas tous plus éclairés que ceux du 20ème !


    Un ex. concret : Ils nient l’efficacité des « coupeurs de feu » puisque leur processus opérationnel est « irrationnel », les assimilent à des charlatans alors que dans certains hôpitaux, dès qu’une grand(e) brûlé(e) est accueilli(e), on téléphone à un coupeur de feu qui réussit à amoindrir très sensiblement la douleur !

    (Le terme « fractal »  évoque la répétitivité, l’absence d’évolution)

    Xyzabcd !