Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mot - Page 4

  • Les mystères de l’Univers. Les réincarnations auraient-elles un sens logique ? Réincarnations, réincarnations, bizarre, bizarre !

    Foncez, cherchez à gagner, à vaincre « toujours plus », braves gens ! Vous vous réincarnerez !

    Humour. D’après un récit que je crois sérieux, les RÉINCARNATIONS EXISTENT ! Impossible de le nier !

    Cet ouvrage se nomme « Le nouveau dictionnaire de l’impossible » (Expliquer l’incroyable) De Didier  Van Cauwelaert Ed. Plon Mai 2015

    1) On peut juste déduire, implicitement, que rares sont les personnes qui se souviennent de leurs vies antérieures ...

    2) Une seconde déduction peut-être fausse, n’engageant que moi

    Ne serait-il pas logique qu’une personne ayant envie de vivre sur cette planète, y trouvant du plaisir ou encore en cherchant (Donc en manque comme tout(e) un(e) chacun(e)) puisse, si elle mourrait prématurément et sans être parvenue à estomper sa soif,  se réincarner pour reprendre sa quête et la terminer, la mener à bien ? !

    D’un côté, les écosystèmes s’appliquent et permettent la perpétuation de la vie de l’Ensemble ; de l’autre, les notions de mouvements, de cycles, sont de rigueur comme c’est programmé dans l’Univers.

    N’est-on pas le plus souvent « en manque » ? ! L’essence de la vie n’est-elle pas « le manque » ? !

    Sans manque, sans besoin d’air, d’alimentation, d’eau, de sommeil, de quoi que ce soit, bougerions-nous ? ! Réagirions-nous ? ! Nous animerions-nous ? :! Vivrions-nous ? !

    L’histoire du paradis n’est-elle pas une bonne blague ? ! 

    (* Mais un internaute m’expliquait que certaines « saintes » avaient vécu x années sans manger ...

    Dans cet ouvrage, il est aussi relaté que, de nombreuses fois, des archéologues, cassant des pierres, ont soudainement trouvé des grenouilles ou batraciens dissimulé(e)s dans des poches de vide existant à l’intérieur du matériau constitué depuis des millions d’années se remettant à vivre !)

    OK ou non concernant la grenouille, là ne se situe pas le problème de ce texte !

    Plus globalement, si jamais on appréhendait le processus de la vie terrestre comme celui d’un JEU où chacun(e) s’évertuerait  à réussir, à gagner, à vaincre les obstacles, etc., serait-on loin de la réalité ? ! Tout au moins de son mode de fonctionnement ? !

    (Par analogie, un spectacle théâtral ne se révèle-t-il pas en tant que chef-d'œuvre par la richesse, la diversité, la multiplicité de tous les « bons »et « mauvais » rôles ? Et ce qui se passe dans les coulisses a-t-il un rapport avec le jeu de scène ? Attribue-t-on nécessairement le rôle le plus facile à l'acteur le plus doué ?)

    1) La jeune personne, logiquement, ne cherche-t-elle pas, ne découvre-t-elle pas, le « bien-être » et le « mal-être » ? ! Ne s’évertue-t-elle pas à s’orienter vers l’une et s’éloigner de l’autre ? !

    2) Pourtant, l’un peut-il aller sans l’autre sans perdre son sens ? ! Ou les deux ne vont-ils pas de pair ? ! (Plus clairement, le chaud et le froid, le petit et le grand, le fort et le faible, etc., ne sont-ils pas liés comme les deux faces d’une pièce de monnaie traditionnelle ? !)

     3) N’est-on pas un(e)  bon(ne) joueur/euse quand on a envie de participer, etc. ? !

    4) Ces éléments et composants ne sont-il spas indispensables pour que le Jeu tourne correctement sur lui-même ? !

    5) Quel(le) que soit le Dieu ou l’entité ou structure créateur/rice, s’il/elle n’est pas stupide, au nom de quel principe certain(e)s d’ente-nous pourraient-ils/elles être défavorisé(e)s ? ! 

    (D’ailleurs les auteurs de la Bible ne se sont pas trompés (V. le Sermon de la montagne : ~ « Heureux les pauvres d’esprit, les persécutés, etc., le royaume des cieux est à vous »)

    6) ** POURQUOI CHAQUE PERSONNE NE POURRAIT-ELLE PAS REVENIR SI ELLE RESSENTAIT L’IMPRESSION D’ÊTRE PARTIE TROP TÔT, donc  DANS LE « MANQUE » ? !

    MA CONCLUSION ! OU LA CONSTRUCTION D’UNE BELLE HISTOIRE QUI M’ARRANGE  BIEN !

    Mesdames et Messieurs, foncez, écoutez vos envies, suivez t. p. vos désirs, éclatez-vous t. p. !

    Si jamais vous étiez victimes d’un accident et mourriez, ce ne serait qu’une occasion (non pas perdue à tout jamais) différée !

    Vous vous réincarneriez .... !

    Quant à moi, à celles et ceux qui ont compris les mécanismes de la vie, la correspondance intrinsèque entre les « + » et les  « -  », qui sont donc sinon désabusé(e)s, averti(e)s, « au courant », ils/elles n’éprouvent plus ce plaisir basique du 1er degré.

    Un bon repas, « la petite mort », de bonnes vacances, des beaux paysages, etc. ! ! !

    Oui ! Et alors ? ! Et  après ? !

    Ne se rapproche-t-on pas du sort de Sisyphe qui doit toujours recommencer ? !

    Par ex., sans appréhension parce que peu importait la suite, parce que je pouvais espérer en cas d’incident mourir sur le coup et non pas rester handicapé ...,  j’ai effectue 3 sauts en élastique pour bien mesurer mes impressions ; puis 3 sauts en parachute (2 à partir de 1200 m, avec ouverture automatique, un en tandem à partir de 4 000 m pour « ressentir ». Point barre !

    Il n’y a donc plus dans mon cas aucun motif de réincarnation ! Je ne cherche plus rien sinon passer à autre chose d’intouchable « ici bas » ! C’est l’accès prochain à un monde de dimension supérieure qui m’intéresse !

    Certain(e)s imaginent a priori les choses autrement, voient en les réincarnations des sortes de punitions, d’imperfections à combler ... !

    Ne les brusquons pas : ne nous comportons pas comme eux/elles !

    Ils/elles font partie des parent(e)s moraux/rales qui sont prêt(e)s à punir leurs enfants si ... !

    Objectivement, un(e) enfant ne peut évoluer, grandir, qu’en expérimentant, par essais et erreurs !

    « N’en faisons pas un pataquès » !

    Rejoignons ces Êtres (qui se réincarneront assurément tant qu’ils/elles n’auront rien compris, tant qu’ils/elles resteront JEUNES !) sur l’idée qu’une personne qui se conduit comme un(e) enfant (ou jeune) imparfait(e), naïf/ve, « en manque », donc « en demande » de « t. p. »,  automatiquement, se réincarnera « pour son bien ».

    Allez y, vivez à mille à l’heure, transgressez, cassez, brûlez, tuez, ou volez, exploitez le Prochain, devenez riches et conservateurs, collaborateurs, provocateurs, etc., VOTRE DIEU VOUS LE RENDRA EN VOUS RÉINCARNANT !

    Et sachez aussi que vous êtes les MEILLEURS, les « INDISPENSABLES » pour que la Terre continue à être habitée !

    Vous êtes les « ÉLÉMENTS MOTEURS » du JEU DE LA VIE !

    Amen ! Tout le Monde est content !

    Pierre Payen (Dunkerque)

    Et moi, 70 ans, « Je me barre «  bientôt définitivement ! Que demander de plus ? !

    N’ai-je pas déjà tout gagné ? ! Que ce soit dans 30 secondes par arrêt cardiaque ou « x » jours, semaines, années.

    Reste juste, si c’est possible à pouvoir bénéficier de l’euthanasie !

     

    N. B. À une personne qui m’objectait que, sans doute, je ne croyais pas réellement à mes « salades », je n’ai pu que répondre :

    Vous prétendez que je raconte des histoires ! ! !

    ET POURTANT ! Je vous défie de trouver « plus logique » et de réfuter   l’évidence !  Et pourtant, tout le monde la nie !

    En quelques lignes, la preuve (quoiqu’elle soit de type binaire, c. à d. du niveau écolier de collège tel : 1+1=2 !)

    1)      Le sens d’un mot n’exige-il pas l’existence de sa négation ? !

    Chaud et non-chaud : froid ; petit et non-petit : grand ; bon et non-bon : mauvais ; dieu et non-dieu : diable ou satan ou ( !) ; bien-être et mal-être ; plaisir et non-plaisir ou manque ou frustration ou etc. ; bonheur et malheur ; plus globalement « + » et « -  » ; ne vont-ils pas de pair et non par paire, comme les deux faces d’une pièce de monnaie traditionnelle ? !

    2)      Quand on n’est plus dans les phases de la découverte, de l’exploration, propres à l’enfance (Faute d’expérimentations, d’analyses concernant les divers événements), n’est-on pas amené(e) à chercher à dépasser le factuel ?  À tenter de saisir les structures sous-jacentes ?

    À moins, of course, de rester dans la phase de la sensation, de l’émotion du 1er degré, (C. à d. de persister à se régaler, d’être prêt(e) « à donner son âme au diable pour un bon repas, du champagne, la « petite mort », etc.), n’est-on pas, au bout d’un certain temps, uniquement attiré(e) par le degré suivant, celui qui gère le monde qui nous est inaccessible sur Terre (Parce que nous sommes doté(e)s d’un génome qui se différencie d’environ 1 % de celui du chimpanzé)

    Amen ou AAEEEGGGGGExplosions ... Nouvelle Ère non religieuse mais plus néocorticale ! Moins « homo dit sapiens (sage ! ! !) et plus « humaine », moins « adulescente » (anthropomorphiste) et plus « adulte » (dimensionnelle, structurelle) ... !

     

     

     

  • NOTRE PLANÈTE NE VIT-ELLE PAS ENCORE À L’ÈRE DES RELIGIONS ? !

     

    Tous les discours contraires sont bien jolis mais ceux (Le masculin neutre sera utilisé) qui les prononcent ne sont-ils pas eux-mêmes conditionnés par la religion chrétienne ? !

    La preuve non par 9 mais par « 9² »!

    A)    En 2005, une étude comparative entre notre génome et celui du chimpanzé n’aurait-elle pas dû mettre fin aux prétentions, sinon des religions (Je ne les connais pas toutes), de la religion chrétienne ? !

    1)      L’une des célèbres paraboles : Genèse Ch.9.6 « L’homme a été créé à l’image de Dieu » n’a-t-elle pas été remise objectivement en question par le résultat trouvé : la différence voisine de 1 % ? !

    Mais plutôt que d’être obligés de reconnaître que l’homo sapiens n’était qu’une sorte de  « bonobo boosté », tous, croyants comme rationalistes, on pour la 1ère fois communié un instant, le temps de décréter à l’unanimité qu’il fallait enterrer cette RÉALITÉ ! (Il y a eu connivence puisque les rationalistes n’ont fait que prolonger la religion chrétienne à une symétrie près : ils se sont contenté d’inverser la formule en proclamant que « L’homme est un dieu en devenir » (Le D perdant de sa superbe et étant ravalé au statut de  d !)

    (Toujours dans ce registre, le dualisme a été transformé en système binaire !)

    2)      Depuis des lustres, les scientifiques ont démontré, lors de l’étude des espaces vectoriels, qu’un élément défini dans un espace E de dimension « n » ne pouvait que rester muet devant un espace F incluant E et de dimension « n+1 » …

    (Pour les non-initiés, sur une table figurant un espace de dimension 2, si on dispose de 6 allumettes symbolisant 6 segments de même longueur, on ne peut construire 4 triangles équilatéraux ayant pour côtés ces 6 allumettes. Mais si on se place dans un espace plus grand, de dimension 3 : notre espace traditionnel, il suffit de décoller 3 de ces allumettes pour édifier une pyramide triangulaire conforme à la demande !)

    ***Cela ne les a jamais empêché de se renier constamment en toute inconscience en pratiquant « toujours plus » (t. p.)  la politique de la fuite t. p. en avant et t. p. rapidement en négligeant t. p. le principe de précaution, en jouant t. p. aux apprentis sorciers (V. les pollutions, la dégradation de la biodiversité et de l’environnement, le  t. p. de déficits budgétaires, d’appauvrissement des ressources, le t. p. d’homo sapiens à nourrir, le  t. p. de précarité sociale, le t. p. de x, y, z négatifs, toxiques, délétères !) dans la perspective d’aboutir un jour à l'établissement du paradis terrestre.

    B)    En 2005, en filigrane, est apparu le fait que les homo dits sapiens étaient « FRACTALS », caractérisés par la répétitivité en l’absence d’évolution mentale, donc constituaient une ESPÈCE fermée, CADUQUE, s’inscrivant parfaitement dans le champ des lois de l’évolution de Darwin !

    Cette ère des religions ne serait-elle pas programmée comme le reste … ne représenterait-elle pas un des « CYCLES »  de l’Histoire du « Monde vivant »

    N’est-il pas clair, même si pour le moment le refoulement ou/et le silence conscient sont la règle, que tout se terminera dans la barbarie totale ? !

    Ce ne sera pas « l’apocalypse » mais cela laissera aux 10 ou 20 % de survivant(e)s tout le loisir ( !) d’initier une nouvelle ère plus « néocorticale » ou réfléchissant plus ! (Ces pourcentages ont été choisis parce que proches de la règle du 20/80 de Pareto ou des 10 % lièvres et lapins ayant survécu à l’épidémie de la myxomatose des années 50 !)

    Pourquoi les religions ont-elles été inventées ? !

    N’est-ce parce que nous cherchions à donner un sens à la vie, par peur de la mort, par souci de sécurité ? ! N’est-ce pas le « cerveau reptilien » qui active automatiquement l’instinct de survie ? Le cerveau des émotions qui est chargé, entre autres,  de la quête du bien-être basique ? !

    Ce cerveau des émotions (qui est relié avec le cerveau plus primitif ou reptilien et le néocortex propre aux homo sapiens) n’équipe-t-il pas tous les mammifères ? ! Ne procède-t-il pas par « analogie », c. à d. en fonction de sa banque de données récoltées durant le vécu, des souvenirs enregistrés et mémorisés accompagnés d’un label selon le ressenti plus ou moins agréable ou désagréable ? !

    (Il est beaucoup plus rapide que le néocortex analytique qui doit imaginer, anticiper, comparer, prendre du recul, etc. mais il n’est pas sans défaut ! Si les 3 localisations sous l’appellation « cerveaux » ont été trouvées trop restrictives, leurs rôles sont inchangés …)

    Faute de réflexions exigeant des efforts, des doutes, des recherches, etc., l’homo sapiens se complait facilement dans la soumission aux habitudes, dans les conditionnements.

     La traduction du mot « islam » n’est-elle pas « soumission » ? !

    « Au Vatican, François réhabilite l’usage de Satan (18 mars 2013 à 21:16  Libération)

    Par Bernadette Sauvaget Envoyée spéciale au Vatican : Binaire. Sobre dans l’apparence et dans les rites, proche des foules, le pape François a cependant clairement montré son orthodoxie et son traditionalisme théologiques dans des allusions répétées au démon. A peine élu, Bergoglio, passant de la fumée blanche aux fumées de Satan, a ressuscité le diable dans les discours pontificaux. Dans la rhétorique de Jean Paul II et de Benoît XVI, ce diable-là avait quasiment disparu. A la chapelle Sixtine, citant l’écrivain français Léon Bloy, il a sommé les cardinaux de choisir entre Jésus et Satan, montrant une vision du monde binaire. De ce côté-ci de l’Atlantique, ces références au diable étonnent, y compris dans les milieux religieux ! ! !

    Quel jugement émettre à propos de gens dont le néocortex est incapable, parce que bloqué par le cerveau des émotions, de comprendre et surtout d’assimiler :

    -  que le sens d’un mot exige la présence de sa négation,

    - que le mot « lumière » n’aurait pas de sens si l’obscurité n’existait pas,

    -que le terme « petit » implique celui de « grand », etc. !

    ET DONC QUE « DIEU » sous-tend NON-DIEU et non pas DIABLE, DÉMON, SATAN ! ! !

    UN MOT ET SA NEGATION VONT DE PAIR comme la composition (Pile et face) d’une pièce de monnaie traditionnelle !

    ****** Le constat qu’un pape, au 21ième siècle, en 2013, puisse proclamer que Dieu est le bien et le bon alors que le Non-Dieu est le mal et le mauvais, le Diable et Satan, n’évoque-t-il pas celui qui apparaît dans les classes des écoles maternelles où les gosses, faute de repères suffisamment élaborés, se contentent de déclamer : c’est « bon » ou c’est « mauvais », « caca » ? ! 

    POUR TERMINER PAR UN PEU D’HUMOUR DE FIN D’ÈRE, l’existence d’un « François 0 » (Celui qui a décidé de n’accorder aucune dérogation à la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy parce que l’une de ses grandes amies de 30 ans, Martine Aubry, n’a eu doit à aucun « os » ministériel suffisant puisque ne voulant pas œuvrer avec un « Naze » mais a été mise en examen par celle-ci …) est peut-être tout de même moins dommageable que l’élection d’un « François » quoique toutes les victimes de l’amiante aient été sacrifiées par un Monsieur qui se prétend de gauche ! ! ! Quoi de plus scandaleux et de significatif ? ? ? ! ! !

    VOIR : « Amiante. Déchargée du dossier, la juge réplique (Le Télégramme) »19 mars 2013

    L'affaire de l'amiante a rebondi, hier soir, avec la décision de la ministre de la Justice de décharger du dossier la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy. Cette dernière en appelle au Conseil d'État.

     Lié à la mise en examen de Martine Aubry ?

    « Le fait que la juge soit déchargée de ses fonctions sans qu'on ait organisé sa transition est un dysfonctionnement de l'institution judiciaire, qui se traduira par un retard supplémentaire qu'on peut évaluer à un an », a réagi, pour sa part, Michel Parigot, vice-président de l'association nationale des victimes de l'amiante. La possible mutation de Marie-Odile Bertella-Geffroy avait pris un tour politique avec la mise en examen, en novembre, par la juge, de Martine Aubry, pour homicides et blessures involontaires. L'ancienne première secrétaire du PS est poursuivie en tant qu'ancien haut fonctionnaire du ministère du Travail entre 1984 et 1987, dans le cadre de l'enquête sur l'exposition à l'amiante de travailleurs de l'usine Ferodo-Valeo de Condé-sur-Noireau (Calvados).
    Fin janvier, Christiane Taubira avait affirmé qu'il n'y avait « aucun lien » entre le changement de fonctions prévu de la juge et cette mise en examen. ! ! ! ! ! !

    Xyzabcd ...!

    Planète, Terre, Religions, Religion chrétienne, Religion musulmane, Religion judéo-chrétienne, Rationalisme, Dieu, Parabole, Preuve, 2005, Génome, Chimpanzé, Bonobos, Réalité, Dualisme, Système binaire, Binaire, Genèse, Fractal, Caduc, Darwin,  Loi de l’évolution, Pape, Dieu ,Démon, Satan, Mot, Sens, Pair

  • Peut-on se sortir d’un état « X » (Ou Y ou Z !) qui nous imprègne sans en prendre conscience ?

    Ou : Peut-on évoluer sans s’en apercevoir ? « À l’insu de son plein gré ? ! » 

    Ou : Quels pourraient-être les moyens (les plus simples) de changer mentalement ? 

    Le masculin neutre sera utilisé)

     

    Dans un contexte « normal ! », sans conflit, tension, etc., à moins d’un accident (Par ex. l’apparition d’une maladie, etc.) ou la manifestation d’un phénomène que notre petit cerveau ne comprend pas, les variations des 5 dimensions (les 3 de l’espace, le temps, la phase vivante ou non) évoluent tranquillement au fil du temps et peuvent passer inaperçues …

    D’un point de vue mental, les psychologues, psychiatres, psychanalystes, laisseront entendre qu’on ne change pas en général de caractère, ni ses habitudes ou conditionnements ou tendances, subitement, un matin au réveil, sans aucune raison, « sans savoir pourquoi » !

    En empruntant à l’humour, il ne manque pas de cas où, du jour au lendemain, des personnes décident d’arrêter de fumer, de se droguer, de perdre du poids. Elles contribuent à la fortune de certain(e)s praticien(ne)s …, d’autant plus que les résultats sont souvent de durée limitée.

    *En élargissant le champ de vision, aucun spécialiste n’affirme que « l’homme moderne », c. à d. « l’homo sapiens » s’est transformé depuis son arrivée …

    Les règles politiques grecques ou/et romaines sont-elles considérées comme obsolètes ? !

    Une expression telle « Du pain et des jeux » n’a-t-elle pas à la base de l’épanouissement de la Société de consommation ? ! Avant qu’elle ne tombe dans l’addiction du « Toujours plus » (T. p.) ? !

    Quoique les rationalistes (Les matérialistes, les athées, etc. ne se contentant pas de suivre les désirs du « cerveau des émotions », activant le « néocortex ») aient déprécié les religions trop inefficaces, s’en sont-ils si éloignés ? ! Les « classiques » ne se sont-ils pas contentés de symétriser la parabole « L’homme a été créé à l’image de Dieu » en « L’homme est un dieu en devenir » (Le D étant réduit au d !). D’où la politique de la fuite t. p. en avant !

    L’une des caractéristiques de leurs paroles ou de leurs sentiments ou/et jugements, quand ils « se lâchent », quand ils ne sont pas obligés de se montrer « humains », « civilisés », « moraux », « dignes », « mesurés », n’est-elle pas l’emploi d’un mot de 3 lettres visant les autres, une sorte de chef-d’œuvre absolu de condensation ? !

    Ne constate-t-on pas que chacun est toujours  le « con » de quelqu‘un ? !  

    Ce terme, tant usé, est-il une absurdité réelle ou l’inverse ? !

    Si oui, pourquoi des êtres non stupides galvaudent-ils si fréquemment ce vocable ? ! Réciproquement, en tant qu’êtres non totalement inconscients n’avons-nous pas déjà le mérite de saisir de manière floue, tout en essayant de le refouler le plus possible, que nous nous comportons d’abord sous la pulsion du sexe ou/et  de la recherche du plaisir gérées par le cerveau des émotions ? !

    Le conflit entre  l’indignité humaine en miroir de la parabole chrétienne (V. avant !) et la réalité (Prouvée depuis 2005 mais soigneusement enterrée, le 1 % de différence entre notre génome et celui du chimpanzé semblant inconcevable ou inacceptable pour nos petits se voulant grands esprits !) n’est-il pas aussi t. p. présent et surtout dangereux dans le sens où les actions menées sous la direction du « cerveau des émotions » ne peuvent que conduire dans des impasses et plus ? !

    -Pourquoi les dites avancées technologiques de révèlent-elles au bout de  « n » années t. p. polluées ou/et polluantes ? !

    -Pourquoi les couples, les gouvernements sont-ils t. p. endettés ? !

    -Pourquoi les productions industrielles, notamment l’alimentation, sont-elles t. p. malsaines, polluées, source de pollutions ? !

    -Pourquoi l’organisation, le ménagement, sous « flux t. p. tendu », sont-ils, du fait de la numérisation, t. p. inhumains, binaires ? !

    -Pourquoi la promotion des jeux t. p., spectacles t. p., sports t. p., exploits ou performances      t. p. ? !

    -Pourquoi les divorces sont-ils t. p. nombreux ? ! Et paradoxalement la demande du  mariage homosexuel ? !

    -Etc. !

    Que l’on soit freudien ou anti-freudien, si on a seulement conscience de la puissance de l’Inconscient et ne prétend pas, comme un certain pseudo philosophe à la mode, pouvoir tout résoudre par le raisonnement rationnel cartésien, binaire, la première chose à entreprendre, si on souhaitait évoluer positivement, ne serait-ce pas d’abord  l’acceptation de notre situation mentale toujours parasitée par les deux composantes animales : le cerveau reptilien et le cerveau des émotions, de manière à se placer dans les conditions d’analyse  et avancer … ? !

    Mais ce n’est ni pour demain ni pour après-demain !

    Nous n’avons même pas encore assimilé la notion de « cycle », tétanisés par la peur de la mort, sous l’influence primordiale de l’instinct de survie, faisant fi à 200 % de l’expression demeurée au niveau du bruit de la prononciation des deux mots « Dignité humaine » !

    Inutile d’enfoncer plus le clou !

    « Pardonnons-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font » disait il y a deux millénaires environ le héros de la saga chrétienne publiée dans la Bible !

    Le déclic interviendra « naturellement » ou plutôt dans l’ère prochaine, dès la fin de cette civilisation religieuse basée sur le « cerveau reptilien » et le « cerveau des émotions » (nommé encore limbique ou « mammalien » puisqu’équipant tous les mammifères !) ayant fait son temps …, nettement avant la fin du 21ième siècle !

     

    La phrase de M. André Malraux « Le 21ième siècle sera spirituel ou ne sera pas », si on traduit « spirituel » pas « néocortical » et « ne sera pas » par « ne se terminera pas normalement », n’est-elle pas t. p. actuelle ? ! Ne paraît-elle pas t. p. réaliste ? !

    Aux amateurs de suggérer d’autres méthodes de sortie des caractéristiques fractales !

    Xyzabcd …