Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

univers - Page 5

  • « Pourquoi pas eux, elles ? », ne serait-ce pas une réflexion que devrait envahir le cerveau d’une personne « intelligente » ? !

     

    A) Le mot « intelligent » ne serait-il pas en relation directe avec l’activation efficiente du néocortex ? !

    B)    B) On sait que les animaux autres que les mammifères homo sapiens ne disposent pas de l’excroissance surajoutée au cortex (Le néocortex) mais d’un cerveau formé de deux composantes réactives et actives principales : la reptilienne (Présente dès l’ordre des reptiles), l’émotionnelle (Ou limbique ou mammalienne).

    La partie la plus primitive est le siège de l’instinct de survie (Ou de conservation), de la reproduction.

    À partir des mammifères, la notion de plaisir basique ou de bien-être, de sécurité, est gérée par une chaîne émotionnelle (En 1970 MacLean présenta la théorie des 3 cerveaux ou cerveau triunique. Cette hypothèse fut largement vulgarisée par Henri Laborit dans ses ouvrages tels « Eloge de la fuite » (Des normes !), « Biologie et structure », etc. ; par Arthur Koestler dans le roman « Le Cheval dans la locomotive ». Depuis, si cette localisation est apparue trop restrictive, les rôles de ces  trois réseaux ne sont pas remis en cause !

    Si on commence à démontrer que les animaux arrivent à penser (V. par ex. l’émission TV : "Les animaux pensent-ils ?" de Gabi Schlag et Benno Wenz - Allemagne, 2012, 52 minutes), l’abstraction étant réservée au néocortex, la loi du plus fort ou de la jungle règne.

    De plus, les écosystèmes (Avec leurs agents de dégradation) sont les seuls à pouvoir assurer la perpétuation de la vie dans un milieu fermé. Sinon, ne serions-nous pas environ 100 milliards d’individus actuellement (V. un article de J. Attali dans l’Express du 03/09/12) ? !

    C)   CLes homo dits sapiens (Sages !) ont réussi à inventer une expression : La « Dignité humaine » !

    Formée de deux termes, elle suffit à distinguer l’homme ou la femme « vrai(e) » de l’homo sapiens « normal » !

    L’homme ou la femme authentique ne peut accepter de vivre que dans la « dignité ». Et si celle-ci n’existait pas, son  objectif constant serait l’engagement vers l’institution de cette « dimension humaine ».

    Refusant de collaborer avec les systèmes en place qui sont injustes, il ou elle deviendrait un(e) « Résistant(e) » à l’oppression …

    Sans demander - qu’il/elle ne soit décédé(e) suite à une grève de la faim entreprise pour obtenir, par ex., la fermeture des prisons « indignes », - qu’il/elle soit disparu(e), exécuté(e) ou emprisonné(e) par la police d’un pays du sud alors qu’il/elle était sur le terrain en train de protester et de réclamer l’obtention de droits pour les femmes équivalents à ceux des « dits hommes ! » ; si le profil de « l’homme ou femme vrai(e) » est facile à imaginer ; les exemples vivants illustrant cette caractéristique foisonnent-ils ? !

    D)   D)  Faute de ces passages aux actes mortels, ne pourrait-on pas au moins s’attendre que les hommes ou les femmes vrai(e)s se posent en permanence la question « Pourquoi pas eux/elles ? » en déplorant à tout instant les injustices tous azimuts tout en ayant parfaitement conscience de l’impossibilité de changer la marche du Monde …

    O    Ou encore : Pourquoi suis-je privilégié(e) ? Pourquoi ces horreurs, ces monstruosités ?

    Co  Commentdes hds qui se prétendent non animaux, donc dotés d’un néocortex, qui ne devraient donc pas êtres esclaves de leurs pulsions sexuelles, osent, plutôt que d’éduquer leur cerveau, brandir des prétextes conduisant au machisme relevant des règles hiérarchiques animales ?

    Co

    1) Dans ces conditions, ce contexte « mental »,  pourraient-ils/elles se proclamer « être heureux/euses » ? Connaître ou atteindre le « bonheur » (Ou y accéder) ? ! THAT IS THE QUESTION !

    2) Quant à moi, à ce niveau, subsiste une sorte de vide que je n’arrive pas à combler ; une interrogation sans réponse jusqu’alors !

    E)  En attendant …, ne croyant pas du tout en la « liberté », il ne me semble pas intéressant de risquer d'agresser inutilement des personnes qui s'évertuent à « vivre comme elles peuvent » en les critiquant plus. « Pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font » formulait déjà, avant Freud, le héros (Jésus) d'une célèbre saga chrétienne.

    Un individu « libre » au sens sartrien ne se retrouverait-il pas illico jugé pour sa « mauvaise foi ».

                [[[Voir Sartre et « L’Être et le néant » où il explique que la « mauvaise foi » conduit à l’attitude du « lâche » et du « salaud » ; dans «La République du silence» où il déclare « Jamais nous n'avons été plus libres que sous l'occupation allemande. ».

    Il a eu en plus le mérite de prouver, puisque qu’étant sorti en pleine forme de la guerre, après avoir réussi à faire jouer ses pièces pendant l’occupation (v. après), qu’il y avait un abîme entre les mots (des homo sapiens) et les choses !

    Voir sur Internet : « Sartre rattrapé par l’Occupation, Ingrid Galster, Fabienne Federini Ecrire ou combattre. Des intellectuels prennent les armes 1942-1944 »]]]

    F)    F)  Plus amusant !  Est-ce que les gesticulations et les dérapages récurrents toujours plus …. de nos contemporain(e)s, tels ceux de Me Christine Boutin sont ceux d'êtres libres ? !  Et les démarches de M. Cahuzac, du grand rabbin de France : Gilles Bernheim, sont-elles plus « libres » ? ! Sans s’appesantir sur celles de M. Guaino défiant la Justice en avril 2013 comme Don Quichotte, Sarkozy, Hollande, etc. ? !

    Plus objectivement encore, en 2005, lorsque les progrès scientifiques ont permis l’évaluation comparative de notre génome et de celui du chimpanzé, les homo dits sapiens n’ont-ils pas eu hâte (Les religieux comme les rationalistes) d'enterrer dans un silence assourdissant le bilan mettant pourtant fin à l’escroquerie religieuse proclamant que « l’homme a été créé à l’image de Dieu » alors que notre différence avec ce primate supérieur est d’environ 1 % ? !  Au lieu de s’émanciper, d’évoluer de gagner en maturité, n’ont-ils pas révélé que, irrémédiablement, ils sont « fractals », donc caducs ? ! Qu’ils s’intègrent dans les lois de complexification de Darwin ? !

    Ne serait-il pas plus « lucide » d’évoquer tout simplement la prégnance des « conditionnements » et notre ignorance totale du mode de fonctionnement de l’Univers ? !

    On prête à Lao-Tseu une remarque « L’homme qui parle ne sait pas, l’homme qui sait ne parle pas » (Ou plus) ! Il me semble que cette méditation est plus que sage !


    Une variante !

    La proposition d’un constat qu’on pourra décrypter de diverses façons selon les « sortes de  règles de vie » adoptées !

    Les homo sapiens, le plus souvent, par peur de la mort, en toute inconscience, ne souhaiteraient-ils pas ne pas mourir ? ! Ne refusent-ils pas la notion de cycle ? ! Saisissent-ils ce qu’est la punition de Sisyphe ? ! L’enfer que représente sa condamnation à la vie éternelle ? ! NON !

    Symétriquement à ce qui est consigné dans le recueil de contes et légendes chrétien(ne)s, la « Bible », (Pour la plupart !), cherchons-nous à nous échapper, le mieux ou le plus intelligemment possible, de « l’enfer du Jeu de la vie terrestre » ? !

    Au contraire, ne désirons-nous pas y rester le plus longtemps « possible » ? !

    C. Q. F. D., Oui / Non ? !

    Xyzabcd … !

      Question, Questionnement, Pourquoi, Réflexion, Néocortex, Cerveau, Cerveau des émotions,  Cerveau reptilien, Composante néocorticale, Composante emotionnelle,  Composante primitive, MacLean, Laborit, Koestler, Eloge de la fuite, Biologie et structure, Le Cheval dans la locomotive,  Animaux, Pensées,    Ecosystèmes, Milieu fermé, Attali, Homo sapiens, Homme, Femme, Sage, Dignité, Dignité humaine, Résistant, Collaboration, Sartre, Grève de la faim, Prison, Indignité, Digne, Indigne, Injustice, Monde, Univers, Bonheur, Plaisir, Manque, Stress, Frustration, Heureux, Sartrien, Liberté, Lâcheté, Salaud, Lâche, Être et le néant, Occupation, Libre, Liberté, Boutin, Dérapage, Gesticulations, Cahuzac, Grand rabbin de France, Bernheim, Guaino, Sarkozy, Hollande, Chimpanzé, 2005, Bilan, Génome, Religieux, Rationaliste, Silence, Emancipation, Maturité, Fractal, Caduc, Lois de complexification, Complexification, Darwin, Lao-Tseu, Parler, Fonctionnement,    

  • Le cycle de la vie peut-il être compréhensible ? !

    Ou : La vie peut-elle ne pas épouser la forme d’un jeu mystérieux ? !

    Ou : La vie des homo sapiens peut-elle être différente ? !

    (Le masculin neutre sera employé)

    A) D’abord, la capacité  de notre petit cerveau est insuffisante pour démystifier la vie.

    Depuis 2005, on sait que notre génome se différencie de celui du chimpanzé d’environ 1 %.

    Si notre néocortex était suffisamment opérationnel, n’aurions-nous pas profité de l’occasion pour mettre les horloges à l’heure, atterrir enfin, arrêter de nous prendre pour ce que nous ne sommes pas du tout, remiser la parabole chrétienne (ayant séduit les enfants que nous sommes comme l’histoire du Père Noël) : « L’homme a été créé à l’image de Dieu » à sa place initiale dans le recueil de contes et légendes appelée : la Bible ? Qui oserait le contester ? 

    Il était clair que, de la part des croyants animés par leur foi, c. à d. par les besoins de réassurance, de bien être, gérés par le « cerveau des émotions », il n’y avait pas beaucoup à espérer.

    Mais pour la première fois, les rationalistes classiques (cartésiens) ont communié un instant avec les « éclairés par Dieu », le temps de décider à l’unanimité d’enterrer ce résultat inconcevable, insupportable ! Finalement, cette dérive n’est pas si étrange … !

    Ne se sont-ils pas contentés de symétriser la parabole précédente en la transformant en : « L’homme est un dieu en devenir » (Le D étant réduit au minuscule d !) ? Ne prolongent-ils (« À l’insu de leur plein gré ») pas le christianisme ? ! Le dualisme ne s’est-il pas métamorphosé en « principe binaire » ou « principe du tiers exclu » (1/0 ou Vrai/Faux) ? !

    La conséquence n’est-elle pas flagrante ? ! Peuvent-ils pénétrer dans le monde de l’infiniment petit ? ! Donc dans le monde du vivant ? ! La mécanique quantique n’intègre-t-elle pas le principe contraire du « tiers inclus » ! ! ! Exit la domestication future de la Nature et l’établissement du paradis terrestre ! ! !

    Encore plus amusant, ils ont tous étudié les maths, les espaces vectoriels, démontré qu’un élément défini dans un espace E de dimension « n » ne pouvait rien imaginer concernant l’aménagement d’un espace F incluant E (Plus grand que E) et de dimension « n+1 » !

    En se reniant, sans aucun scrupule ou en toute inconscience (« Pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font » Luc 23.34 ! Ou Freud … !), ils persistent à se dessiner comme les chefs d’œuvre de l’Univers …, donc de dimension extrême ! ! !

    En passant, les homo sapiens ont contribué implicitement à confirmer leur caractéristique « fractale » (La tendance à la répétitivité dans l’absence d’évolution !).

     

    B) Le raisonnement par l’absurde conduit rapidement à la réponse.

    Supposons que les règles de la vie soient « rationnelles », donc  « binaires » puisque notre cerveau n’est à l’aise que dans ce registre …, ne se retrouverait-on pas dans un scénario ressemblant à celui, par ex., d’un « Jeu d’échecs » où les plus forts gagneraient forcément, « logiquement » et indéfiniment ? !

    Les notions de « chance », « d’espoir » ne perdraient-elles pas leurs valeurs et forces (Celles qui incitent à l’action alors que la situation semble désespérée) ? ! Sans elles, tout ne serait-il pas plus que perturbé ? ! Le Jeu en vaudrait-il alors la chandelle ? !

    Ne reviendrait-on pas au statut des mammifères ne disposant pas de néocortex imaginatif mais d’un cerveau des émotions en quête de sécurité …, s’arrangeant d’un système hiérarchique naturel, ne cherchant pas plus loin ? !

    La mort serait programmable ou programmée, il n’y aurait plus de mystères, d’accidents, de catastrophes ! Et la loi du plus fort s’appliquerait systématiquement …

    ***L’ensemble ne serait-il pas à l’opposé des combinaisons des ingrédients qui font de certaines pièces de théâtre des « chefs-d’œuvre » ? !

    Ne serait-ce pas la richesse, la diversité, la multiplicité de tous les « bons » et « mauvais » rôles qui concourent entre eux, qui en sont l’origine ? ! Ce qui se passe dans les coulisses a-t-il un rapport avec le jeu de scène ? ! Attribue-t-on nécessairement le rôle le plus facile à l’actrice ou l’acteur la/le plus doué(e) ? !

     

    C) La structure d’un Jeu hypersophistiqué où chacun doit, sinon inventer, adopter plus ou moins des règles aléatoires et essayer de survivre, de tracer son chemin, ne rapprocherait-elle pas, après réflexion et méditation,  plus de la réalité concrète ?

    Les probabilités se distinguent-elles de celles définies en mathématiques ?

    La distribution mathématique de Pareto ou règle des 20/80 ne correspond-elle pas fréquemment aux bilans observables ? (V. sur Internet …)

    L’intention n’était pas de détailler ou d’approfondir mais de soulever (peut-être ?) quelques remises en cause de conditionnements ….

     

    Ma position est simple, voire simpliste !

    Nous ne sommes pas des « hommes vrais » mais seulement des homo dits sapiens (Sages !)

    Nous ne nous connaissons pas mais jouons les prétentieux comme, parfois, des adolescents …

    Je ne conçois pas que l’Univers ne cache pas « des choses » ( !), que toute cette construction se résume à un objectif : quelques années de vie au milieu de l’insécurité, parfois dans la souffrance, voire l’enfer terrestre (V. les contrées dites défavorisées !), qu’il n’y ait pas un après-jeu de la vie …, un rééquilibrage après la sortie de ce cycle de vie qui ne peut pas être structuré autrement qu’en Jeu … sans perdre son « charme », ses « bons joueurs »,etc.

    Et comme mon mental est plus que limité (V. les ~1 % !), il est plus qu’évident, à moins de … ( !), que je ne puis absolument pas affirmer que la vie échoue dans le néant !

     

    Un supplément.

    Supposez que vous incarniez la plus belle femme « néocorticale », c. à d. à l’inverse des homo sapiens « normaux » dépendant des cerveaux reptilien et des émotions (Les deux composantes anciennes …. V. sur Internet, par ex. « Les trois cerveaux »)

    Comment seriez-vous obligée de réagir, de vivre ? !

    - En permanence, la plupart des dits hommes (non inhibés !) vous dragueraient …

    -Les femmes vous jugeraient en tant que dangereuse rivale susceptible de détourner les yeux de leurs maris ou/et compagnons du moment.

    N’ayant aucune envie d’entrer dans le jeu de la séduction et des aventures émotionnelles, n’auriez-vous pas tout intérêt à tenter de demeurer la plus anonyme possible en choisissant des vêtements unisexe tels les survêtements sportifs de couleur neutre et dissimulant vos formes, en évitant toute mise en exergue via le maquillage ? !

    Cette apparence serait-elle si intéressante qu’à première vue ? ! N’engendrerait-elle pas un pesant ou haut danger de perdre, sinon son âme, le sens néocortical ou authentiquement « humain » de la vie ? !

    Xyzabcd …

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • À propos du problème de l’euthanasie !

     

    (Le masculin neutre sera utilisé)

    Tous les contempteurs sont, comme tout un chacun, des homo dits sapiens (sages ! ! !) qui, sont conditionnés par leur culture.

    Leurs ancêtres, devant la peur de la mort, avaient éprouvé le besoin irrépressible d’essayer de se rassurer en inventant d’abord des dieux divers avant d’épurer et de se contenter d'un Dieu unique et tout puissant !

    *Ils n’ont pas du tout évolué !

     Il n’y a aucun rapport entre cette notion de Dieu et le mystère de l’Univers ... relevant seulement des « petites » limites de notre (petit !) cerveau !

    On peut donc être intellectuel, toubib, etc., et se croire investi d’une mission, celle de séparer  le « bien » du « mal » et parallèlement de combattre pour ce qu’on croit être la « vérité » (V. le dualisme, l’Inquisition -bénie par des papes !- et le système binaire !)

    Des textes continueront à fleurir tous azimuts tant que les homo dits sapiens caractérisant notre ère n’auront pas disparu !

    **Que demander à des êtres fractals (répétitifs, incapables d’évoluer mentalement) dont le génome se différencie d’environ 1 % de celui des chimpanzés ? !

    En 2005, le résultat de l’étude comparative de notre génome et de celui du chimpanzé fut enterré à l’unanimité par les croyants et les rationalistes ! L’image du « bonobo boosté » apparaissait inconcevable !

    C’était pourtant l’occasion exceptionnelle de  faire le point sur ce que nous étions réellement, d’évacuer les nombreux mythes tendant à nous définir, tel « L’homme a été créé à l’image de Dieu » (Genèse Ch. 9.6).

    En 2007, M. Sarkozy, avant son élection présidentielle, déclara à M. Onfray (philosophe à la mode) « Je n’ai jamais rien entendu d’aussi absurde que la phrase de Socrate : Connais-toi toi-même » (V. sur Internet Michel Onfray : Dans la peau de Nicolas Sarkozy) en toute impunité.

    Ni Me. Royal, ni les journalistes, ni les Français (e)s ne lui reprochèrent de se raccrocher à l’omniprésence et omnipuissance d’un « Dieu » comme les singes aux branches ! (Dans son esprit, il suffit d’écouter et de suivre son instinct et son intuition !)
    Effectivement, il ne mentit pas, gouverna ainsi ! Et avec quel succès ! Sauf qu’oser affirmer en 2011 : « Ce n’est pas de ma faute si la crise s’est déclenchée en 2008 » consiste aussi à dévaloriser ce Dieu (en tant que pièce centrale de l’architecture), à avouer qu’il a perdu son pouvoir et intérêt ! Dans ces conditions, pourquoi le réélire en 2012 ? !

    En 2011, l’affaire DSK aurait pu servir de catalyseur, libérer la parole des femmes, faire émerger l’influence dévastatrice et parfois délétère de la puissance du « cerveau des émotions » si elle n’est pas maîtrisée, à fortiori si les rôles des trois composantes du cerveau homo dit sapiens ont été délaissés puisque occultés (ou presque).

    Bizarrement, quels que soient les articles, notamment féministes, jamais la non maîtrise du cerveau des émotions, ne fut placée en exergue alors que celle-ci influence en permanence tous nos comportements, a été le ressort de l’épanouissement de la Société de consommation avant d’être en train de devenir « toujours plus » la raison de sa perte ou suicide !

    En 2012, Mr. Sarkozy risque d’être réélu !

    ***Une ère nouvelle pourrait se manifester avant la fin du siècle si on se référait à l’aboutissement d’une enquête statistique sur l’évolution à travers l’Histoire de la Terre entreprise par des chercheurs : L. Nottale, J. Chaline, P. Grou.

    Cette hypothèse, émise en l’année 2000, repose sur la supposition que l’homo dit sapiens soit fractal ! Pour obtenir plus de détails, il suffit de consulter Internet à l’adresse « Les arbres de l’évolution ».

    Ils se sont contentés d’émettre une hypothèse : si nous suivions les schémas évolutifs des dinosaures, des rongeurs, des chevaux, des primates, des échinodermes, des tremblements de terre, des krachs boursiers, etc., nous devrions rencontrer probablement avant 2080 la transformation la plus importante que toutes celles que l'homme moderne a connues depuis son apparition (c. à d. l’homo dit sapiens) ; ... les changements qui en découleraient pourraient affecter globalement l'arbre évolutif …

    ****Lorsqu’elle sera installée, le 1er droit de « l’homme vrai », qui aura parfaitement assimilé le concept de « cycle » (Omniprésent dans l’Univers mais toujours rejeté ou refoulé par le cerveau reptilien et son instinct de survie !), sera celui de disposer à sa guise de la durée de son séjour terrestre !

    A ce moment là, les expressions telles « La dignité humaine », « La vie est belle », « Le libre arbitre », prendront d’autres sens ! ! !

    Xyzabcd !