Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

titanic 2

  • Tous les rationalistes de service, M. Attali, M. Allègre, etc., jouent les commandants du TITANIC 2 ! FONCENT « TOUJOURS PLUS »

     

    Alors que les icebergs, ne seraient-ils que génétiques, surgissent toujours plus (t. p.), leur seule devise est : Tenons le cap et  t. p. vite !

     

    A           A) Leur état d’esprit

    « Cent milliards  de naissances   Express le 03/09/12 par Jacques Attali »

    « 100 milliards d’êtres humains ont donc vécu jusqu’aujourd’hui. Que leur vie ait été brève ou longue, qu’ils aient été esclaves ou puissants, routiniers ou créatifs, pacifiques ou violents, ils ont tous, d’une façon ou d’une autre, façonné le monde où nous sommes : les scientifiques s’accordent à dire que, en raison des rapports de pouvoir et des progrès techniques, moins de 15% du potentiel de l’humanité a pu être jusqu’aujourd’hui valorisé. » … » L’humanité commence. N’en gaspillons rien. »

    « Claude Allègre veut exploiter les gaz de schiste … Le Point - Publié le 05/07/2012 …On peut exploiter ces gisements en respectant l'environnement. Ne pas le faire serait coupable, affirme Claude Allègre »  

    B        B) Leur aveuglement, tel celui du commandant du Titanic

    Ce sont des surdoués … !

    Ils prennent tous les deux connaissance des avancées de la science au fur et à mesure …

    1) Ils ont ainsi appris, il y a quelques années que la matière blanche, qui enveloppait la matière grise et qui semblait inutile, jouait un rôle fondamental dans le bon fonctionnement de l’ensemble.

    À quoi sert la substance blanche ? Les neuroscientifiques ont longtemps considéré la substance blanche cérébrale comme une infrastructure passive ; on découvre aujourd'hui qu'elle participe à l'apprentissage et serait impliquée dans diverses maladies mentales.

    Douglas Fields  Dans ce numéro Pour la science n°370 août 2008 :

       

    Comment détecter les bases neuronales de l'intelligence ? Comment savoir si certaines caractéristiques du cerveau sont responsables de la schizophrénie ou de la dyslexie ? Une nouvelle technique d'imagerie cérébrale permet aux neuroscientifiques d'observer ce type de données et a révélé le rôle sous-estimé jusqu'à aujourd'hui de la substance blanche dans l'intelligence et différentes maladies mentales.

    La substance – ou matière – grise est le lieu des opérations mentales et du stockage des informations. C'est la couche externe du cerveau ou cortex ; elle est composée d'un grand nombre de corps cellulaires neuronaux – les régions des neurones qui intègrent des informations. Mais en dessous, il existe un socle de substance blanche qui remplit près de la moitié du cerveau humain – une proportion beaucoup plus élevée que dans le cerveau d'autres animaux. Qu'est-ce que la substance blanche ? Ce sont des millions de câbles de communication, chacun contenant un long fil unique, ou axone, entouré d'une substance grasse blanche, nommée myéline. À l'instar des lignes qui connectent les téléphones de différentes villes, ces câbles blancs relient les neurones d'une région du cerveau à une autre. Pendant des décennies, les neuroscientifiques se sont peu intéressés à la substance blanche. Ils considéraient la myéline comme un simple isolant et les axones comme de banales voies de passage passives … !

    2) « Un pas de géant en génétique » est le titre d’un article du Figaro de Martine Perez le 07/09/2012

    [[[Interrogé par l'AFP, Pierre Tambourin, le directeur général du Génopole à Évry, a qualifié cette découverte de très importante car elle montre que l'ADN non codant est essentiel à la vie. «C'est presque aussi important que la publication de la séquence du génome de l'homme», estime-t-il. L'ADN humain est composé de 3,3 milliards de paires de bases. Mais seulement 2 à 3 % de ce matériel sont codants. Le reste du génome, soit 3,25 milliards de paires de base, avait été qualifié au départ «d'ADN poubelle» parce qu'on l'avait jugé inutile]]]

    L'ADN poubelle se rebelle

    14 septembre 2012 14:50, Les mots ont un sens, par Napakatbra

    Array. Array. L'ADN poubelle se rebelle - LMOUS

    L'ADN non codant, représentant 98% du génome humain, serait finalement actif ! La plupart des généticiens estimaient jusque-là qu'il ne servait strictement à rien... c'est (un brin) ballot.

    Dans le domaine de la génétique, la décennie passée aura sans aucun doute été la plus fructueuse. "Fructueuse", ou "désastreuse", c'est selon. Car en fait, les dernières découvertes n'ont fait que réduire à néant (ou presque) toutes les croyances que les généticiens avaient pu placer dans leur "théorie" depuis des lustres. Et ce projet ENCODE qui a redonné ses lettres de noblesses à notre "ADN poubelle" vient simplement retirer une nouvelle brique au mur déjà bien éventé de la génétique classique. Problème : ce sont les briques porteuses qui sont attaquées... et le mur s'effondre.

    Où y a de la gêne (éthique), y a pas de plaisir...

    Pour faire simple, on considérait jusqu'à récemment que les gènes (actifs) codaient pour une protéine, et que les gènes considérés comme inactifs codaient... pour des prunes. Finalement, "on" s'est pris une tarte ! Car il s'avère que l'écrasante majorité de notre génome est utile ; les gènes inactifs serviraient finalement à réguler les autres, reste à savoir comment. Mais continuons... nous savons aussi maintenant qu'un gène peut coder pour une vingtaine de protéines différentes, selon l'emplacement de la cellule, l'âge du capitaine, la qualité de l'alimentation, l'environnement (et l'état de "stress"). Et ces protéines peuvent activer ou désactiver d'autres gènes, codant pour des dizaines d'autres protéines. Etc.

    Le gène tique, et fait des sauts de puces : des gènes "sauteurs" (les transposons) se déplacent très facilement (et très régulièrement pour certains) au sein d'un chromosome. Pour le meilleur ou pour le pire, leur rôle semble très important. Quant aux micro-ARN (ARNmi), ces petits brins d'ADN voyageurs qui activent ou désactivent des gènes en se collant à eux ? On en découvre tous les jours de nouveaux et il se pourrait même que certains des ARNmi de nos aliments préférés s'associent à notre propre génome pour en modifier le fonctionnement. Bon appétit.

    Epi(dé)génétique

    Et, cerise sur le chromosome, ces modifications que nous appelons "épigénétiques" sont tout bonnement transmissibles à nos bambins... sur plusieurs générations. Etonnant, encore, ces gènes de résistance aux antibios qui sautent, dans le sol, de microbes en microbes pour finalement s'incruster dans des pathogènes humains, au petit bonheur la (mal)chance.

    Chauffards, rassurez-vous ! Si vous conduisez mal, ce n'est (peut-être) pas la faute de vos gènes...

    Ceci n'est pas un inventaire. Il s'agit simplement de quelques exemples illustrant la complexité de la chose. Pour paraphraser Bernard Dugué, pendant près d'un siècle, nous avons tout juste confondu le piano et le pianiste (et malheureusement, certains continuent, et pas des moindres, en toute connaissance de cause) : Le génome n'est que l'instrument, sur lequel notre organisme pianote, choisissant les notes et les rythmes.

    (Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

    Ces remarques sont intéressantes puisqu’elles confirment que pour qu’un système complexe fonctionne bien il est nécessaire que la partie principale soit entourée d’un grand nombre d’éléments apparemment secondaires mais en fait jouant un rôle indispensable de régulation

    NE CONFIRMENT-ELLES PAS QU’UNE SOCIÉTÉ QUI A DECIDÉ DE VIVRE À « FLUX TENDU » (Pour la rentabilité maximale !) PROGRAMME EN MÊME TEMPS SON SUICIDE ? !

    Of course, cette Société binaire n’est-elle pas à la merci du moindre blocage général (Informatique, logistique, etc.), ne serait-ce que suite à une éruption magnétique solaire plus intense que d’habitude, à un acte de cyber terrorisme, etc.

    Bien sûr, la contestation de ces propos sera aisée !  Sa faiblesse se résume en quelques mots ! Ils ne tiennent pas compte de la théorie des rationalistes : « L’homme est un dieu en devenir » !

    Tout le monde n’est-il pas en train de se rendre t. p. compte que nous améliorons « tout » en bousculant et nous affranchissant t. p. des anciennes lois ou normes de la Nature devenant t. p. obsolètes … ? !

    Et ce n’est pas aux Français(e)s qu’on va apprendre cela : n’ont-ils/elles pas voté en 2007 en toute connaissance de cause pour un Monsieur qui leur a expliqué « Je n'ai jamais rien entendu d'aussi absurde que la phrase de Socrate : Connais-toi toi-même » ?! C’est-à-dire : Il suffit d’écouter les messages que Dieu noues envoie, donc de suivre son instinct, ses intuitions !

    C. Q. F. D. (Oui / Non ? !)

    Xyzabcd ... !